Hécatombe automnale

from by CéZuRe

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

lyrics

Hécatombe automnale
Paroles : CéZuRe Beat : Smilé-Smahh pour studio Quai#6

L'intimité m'intimide, mais puisque ma mort s'est dédite
Je vous dédie ces pensées, ce que j'ai médité, j'édite
Je me rappelle mes péripéties, mes périples, mes périls
L'humeur dépérit, je déprime, vouloir périr n'est puéril
Une vie aux repères imprécis, pensif, j'épie l'empyrée
Dépressif je me déprécie, sans dépit, vais empirer
Je me précipite en bas du précipice «quel pessimisme»
Cette peste s'immisce d'un leste sinistre, puis m'initie au cynisme
Sourire me semble difficile, nulle félicité s’édifie
Le suicide me sollicite, merde l'idée se solidifie
Bonheur en déficit : «Une mort incisive, c'est décisif»
Tout tenté, mais récidive, le bien-être : ma pierre de Sisyphe

Quel être risible, méprisable
Épris, pris, l'emprise perd prise
La déprime est entreprise
Quel être risible, méprisable
Épris, pris, l'emprise perd prise
Et la déprime m'est apprise (x2)

J'ai le karma macabre, oui je pète un câble, la mort m'acclame
Ce vacarme m'accable et me cabre, cette peine immanquable je la clame
Une mort précoce? Mon cœur se coffre, car tout se corse, ah fuck off
Rien n'écorchera mon écorce, je me saoule jusqu'au Korsakoff
L'alcool, sans miséricorde, me creuse les viscères, j'en dégorge
Calvaire, à quoi cette vie sert? Bordel que la misère m’égorge
«Après la pluie, le beau temps» les bêtises que vous promettez
Sacrifice d'alcool vautour, je me rebaptise Prométhée
«Être poète maudit, ça c'est cool» non, au secours, on s'écroule
Les nœuds se coulent, qu'on me secoue, mon temps s'écourte, il s'écoule
Ça en vaut le coup? Qu'on m’assomme, mets-en, j'ai l'âme mollassonne
En somme, qu'on me sonne, avant que le croque-mort ne me hameçonne

Quel être risible, méprisable
Épris, pris, l'emprise perd prise
La déprime est entreprise
Quel être risible, méprisable
Épris, pris, l'emprise perd prise
Et la déprime m'est apprise (x2)

Ça s'endure? état d'âme tordu entre ses vertus et tortures
S'aventurer au bout du tunnel, puis, l'ouverture, s'obture
Dur de se donner du mal, quand on en a de prime abord
Douleur perceptible, de bord à bord, derrière mes rimes et «bars»
«De toi, tu dois faire un homme» mais ce capharnaüm m'effare
J'en ai le cafard, teint blafard, malgré mes énormes efforts
Abasourdi puis assourdi, mon sort s'ourdit, s’alourdit
Balourdise, où est la gourde d'eau-de-vie, je vide , m'engourdis
Rêver en couleur perturbe, l'obscurité est inhumaine
«La peine, elle perdure, mais n'est perdue, tu vaux la tienne et mienne»
Les douleurs se maintiennent, te tiennent, jusqu'à ta fin, t'y amènent
Relève-toi!? je suis l'antonyme même de l'homme de Tiananmen

credits

from CéZuRe, released July 2, 2013

tags

license

all rights reserved

about

CéZuRe Montreal, Québec

CéZuRe n.m. Être atteint d'une sévère psychose des rimes, équipé d'un verbomoteur d'environ 4 milles chevaux (passant d'une à dix syllabes en une seconde). Mi-homme, mi-machine; manuel d'instruction compris à l'achat de tout CD

DANGER : Ne pas nourrir le CéZuRe!!
... more

contact / help

Contact CéZuRe

Streaming and
Download help

Redeem code